Get Adobe Flash player
Infos Flash

Partenaires

Logo XEFI sans baseline rouge noir réduit
chazal
dole
ffcfc
granddole
jardinneriejurassienne
ld39_logo_noir
logo_intermarch_hyper.svg
madeinjura

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterJour348
mod_vvisit_counterHier1075
mod_vvisit_counterSemaine348
mod_vvisit_counterSemaine dernière4990
mod_vvisit_counterMois14978
mod_vvisit_counterMois dernier25738
mod_vvisit_counterTotal1357554

Connexion



Rechercher

Home Actualités VTT leprogres

Source : LEPROGRES.FR

C’est une merveilleuse façon de terminer l’année 2018. Et une manière parfaite de préparer 2019. À Flamanville (Manche), le cadet Pierre Gautherat a remporté la coupe de France de cyclo-cross dans sa catégorie, dimanche.

Leader au général après ses deux premières victoires, le licencié du Vélo Club Dolois a réalisé le grand chelem en remportant la troisième étape du circuit dans la Manche. Il confirme qu’il est bien l’un des meilleurs espoirs du cyclisme français et l’un des sportifs à suivre lors du championnat de France à Besançon début janvier.

Objectif Besançon dans deux semaines

Pourtant, le jeune Jurassien n’était pas dans la forme de sa vie. Malade depuis plusieurs jours, il s’est senti fébrile tout au long de la course. « Depuis quelques jours, j’ai la crève, je n’étais pas au top. J’ai pris les choses en main pour être devant et tenter de prendre les bonnes trajectoires et pour ne pas prendre de la boue dans les yeux », explique-t-il.

C’est par son sens de la stratégie que Pierre Gautherat a finalement fait la différence. « C’est vraiment dans le dernier tour que je me suis mis à bloc. J’ai vu que j’avais fait un trou, et j’ai tenu jusqu’à l’arrivée. Je ne pensais pas être aussi bien pendant la course, comme j’étais malade. »

Avec cette victoire, le Jurassien confirme qu’il a passé un cap cette saison dans la catégorie cadets après sa deuxième place au général final de l’épreuve la saison dernière. De quoi lui donner de belles idées pour le championnat de France à Besançon, à domicile, dans deux semaines, son objectif de la saison.

Il pourra compter sur un soutien de poids, celui du président du comité régional de cyclisme de Bourgogne Franche-Comté Gilles Zoppi qui nourrit beaucoup d’ambition pour le jeune Jurassien.

« Je pense que si Pierre ne gagne pas à Besançon dans quinze jours, c’est qu’il n’a pas de chance. Sans problème mécanique et sans accident, sur la forme actuelle il est grandissime favori. Il a gagné les trois manches de coupe de France et pour moi il est de très loin le meilleur. »

De quoi donner des envies de débuter 2019 à bloc.

Yannick FOUSTOUL (avec notre correspondant Antoine POUILLARD)